Hypnose Villefranche Diane Dussert coach de vie hypnothérapeute

Coach de vie & Hypnothérapeute

  • Di@Ne

Se battre contre soi-même

Dernière mise à jour : il y a 4 jours

Le syndrome de Xena la guerrière ou ces femmes et ces hommes qui se tuent au quotidien.


Xéna au combat

J'ai écrit ce texte car j'ai incarné Xéna la guerrière durant des années, je suis allée jusqu'au burnout et la dépression pour exploser cette armure que j'étais devenue.

C'est aussi durant cette métamorphose que j'ai pu nommer mes différences : hypersensibilité et haut-potentiel.

Cela m'a pris des années à comprendre et expérimenter ce cheminement et à en tirer des bénéfices: reprendre en main ma vie.



Voici son histoire...

Xéna est une guerrière dans la vie, elle ne manque pas une occasion de se battre, elle a le sentiment de toujours devoir lutter dans la vie.

Elle ressent n'avoir d'autre choix que d'être forte et de ne jamais baisser la garde.

Xéna s'efforce de cacher et bâillonner sa sensibilité car la guerre qu'elle mène ne laisse place à aucun signe de faiblesse.

Xéna est régulièrement à fleur de peau, elle se sent attaquée par le regard et le jugement extérieur.

A chaque seconde de sa vie, elle se tient prête à riposter pour sauver sa peau.

Elle va toujours au bout de ses limites, la force de Xéna réside particulièrement dans sa capacités à tromper son monde et se tromper elle-même.

Qui est-elle, où va-t-elle, qu'attend-elle de la vie ? Autant de questions qui restent sans réponse et l'insécurisent inconsciemment.

Pour tromper son sentiment d'insécurité et ses angoisses profondes, Xéna s'est transformée en guerrière.

Xéna a peur de "son Ombre"


Xéna la guerrière a toujours l'arme au poing ( et la larme à point ), du lever jusqu'au coucher du soleil elle revêt l'armure. Ses relations empruntes de méfiance tiennent les autres et ses idéaux à distance; elle a le sentiment de ne pas pouvoir vivre en confiance.

Xéna est triste et fatiguée de vivre cette pression au quotidien, elle n'arrive pas à vivre en paix.

Elle pourchasse souvent des objectifs qui ne sont pas les siens dans l'espoir de récolter du mérite et une récompense : l'Amour des autres.

Elle s'engage à toujours paraître plus forte et insoumise mais Xéna a peur et se sent profondément seule.

Elle est sans cesse déçue et sa flamme intérieure s'amenuise car elle se bat en vain pour trouver la paix.

Inconsciemment, Xéna se soumet au dictat des actions qui font « mâle », des efforts toujours plus durs et des tâches qu'elle endosse pour prouver qu'elle mérite ce qu'elle convoite.

Xéna a perdu l'équilibre émotionnel et énergétique, sa part masculine s'est développée au détriment de son pouvoir féminin : toujours FAIRE en omettant d'ETRE.

Ne sachant pas qui elle est véritablement elle ne peut s'autoriser à ETRE, elle ne sait que FAIRE.

Xéna est une « femme forte » (combative).

On retrouve souvent les Xéna dans les métiers dits masculins, elle agissent à l'image paternel: elles donnent des conseils aux autres, se battent pour gagner leur croute, s'engagent dans des objectifs, taisent leurs émotions et finissent emportées par elles.


De ce déséquilibre naissent des tensions internes puissantes.

Une voix inconsciente lui martèle toutes sortes d'injonctions :

« Il faut lutter au quotidien pour survivre », « il faut en suer », « il ne faut rien lâcher même si c'est trop dur ».

Le conflit interne est puissant et Xéna lutte pour sa survie psychiques et mental.

Suivant ces injonctions éducatives inconscientes, Xena peut perdre son énergie à poursuivre des objectifs de vie qui ne sont pas les siens.

Xéna est devenue guerrière, car très rapidement c'est le premier costume qu'elle a dut endosser dans sa vie pour exister au monde, faire sa place...


Elle n'est pas née guerrière, elle l'est devenue pour survivre.

Chaque jour Xena avance inconsciemment en direction du burnout et/ou de la dépression.

Si vous aussi vous connaissez une Xéna la guerrière, permettez-lui de sauver sa peau simplement en lui partageant ces mots.

Vivre ou survivre


Certaines femmes sont confrontées très tôt à ce monde masculin fait de devoirs et de compétition. Dès leur plus jeune âge, leur part masculine est activée pour s'adapter à leur contexte de vie.

Leur environnement enjoint ces femmes à cacher leur part féminine : leur sensibilité (émotions) et leur douceur.

Le dictat du « masculin a plus de valeur que le féminin » devient même sa croyance personnelle.

La société renvoie aux femmes des directives et des devoirs:

« Assures ta sécurité financière », « prends tes responsabilités puisque tu veux être légal de l'homme », « sois forte « tu dois endosser la casquette parentale » « tu dois faire des enfants et les élever » , « tu dois être attirante » ...

Une voix clame haut et fort : " tu es une femmes tu dois te battre pour faire ta place !"

Prouver que tu as du mérite, prouver que tu es légale de l'homme, prouver que tu es autonome, prouver que tu mérites d'être aimée, prouver que tu mérites ton salaire ...

Paraître assez forte jusqu'à s'abandonner, aller assez loin pour te détourner de qui tu es, s'autodétruire.

Xéna la guerrière cache au plus profond d'elle même le besoin intime d'être protégée et de se sentir en sécurité dans la vie. Xéna se sent profondément seule au quotidien.


Chercher à prouver quelque chose, à soi-même ou aux autres c'est se mettre en position de défense. Subir perpétuellement son propre jugement et prouver son innocence, prouver notre valeur. D'ailleurs on dit bien " une guerrier valeureux".

Xéna semble être coupable de faiblesse dans ce monde de hardiesse.

Le syndrome de Xéna la guerrière est un mécanisme de défense qui vise à détruire la sensibilité de notre part féminine et donc à se détruire soi-même.

Si vous aussi vous connaissez une Xéna la guerrière, permettez-lui de sauver sa peau simplement en lui partageant ces mots.



L'autodestruction : compulsions et addictions


Forcée de déployer autant d'énergie au quotidien pour porter son armure et ses armes, Xéna se fatigue toute seule.

En projetant inconsciemment sa peur de ne pas être à la hauteur, elle s'en crée une réalité. Son combat est perdu d'avance, car la finalité de se battre contre soi-même, revient à toujours être perdante.


A l'intérieur ça bouillonne, le psychisme cherche par tous les moyens de tirer la sonnette d'alarme: Insomnies, angoisses, deviennent des fidèles compagnons de route.

Malgré son armure Xéna est blessée (dans son amour propre, son égo) et affaiblie, elle aura donc besoin de béquilles pour continuer à avancer.

Xéna la guerrière est profondément seule dans son combat.

Des pulsions puissantes inconscientes vont s'activer pour tenter vainement de recréer l'équilibre.

Les compulsions et addictions deviennent des béquilles psychiques pour continuer à porter sa croix.

Ces comportements compulsifs sont le signe que Xéna entame un processus d'autodestruction et c'est le signal que ce qu'elle FAIT n'est pas aligné à qui elle EST.



Elle est addicte à ses béquilles qui prennent des formes différentes :

Relation anormale à la nourriture (boulimie, anorexie), les addictions à l'alcool, la cigarette, le sucre, relation à l'autre consumériste, régulateurs émotionnels.

Xéna tente en vain de combler son sentiment de solitude qu'elle ressent concrètement dans ses entrailles. Sa détresse lui est chevillée au corps.

Nous connaissons très bien ces comportements destructeurs qui achèvent l'estime de Soi et contribuent à nourrir le conflit intérieur.

Un cercle vicieux qui pousse à toujours se battre contre soi-même et à culpabiliser et se perdre.

« Je me sens sans cesse agressée, je dois me défendre pour me protéger » dit Xena la guerrière, qui pense prendre ses responsabilités (masculin) et correspondre à ce que l'on attend d'elle et à ce qu'elle pense attendre d'elle même.


Si vous aussi vous connaissez une Xéna la guerrière, permettez-lui de sauver sa peau en attrapant la main qui lui est tendue.

Xéna confond vivre et survivre


D'ailleurs Xena ne vit pas au présent, elle vit dans l'espoir d'une paix future. Une victoire qu'elle ne rencontrera jamais sur ce chemin enfermant dans le "burnout" et la dépression.

Après quelques années, ses armes se sont en quelques sorte retournées contre elle et son armure devient chaque jour de plus en plus lourde à porter, tout devient écrasant, elle se sent vaciller.

Xena est enfermée dans son schéma négatif, on ne lui a pas appris à demander de l'aide. D'ailleurs, ses proches ne sont plus si proche que cela, une distance s'est créée entre l'armure et les autres. Xéna se sent profondément seule et incomprise (« prise pour une conne »). Ses relations sont très tendues, conflictuelles, tout est sujet à lutter et se défendre.

Baisser les armes pour la paix


Sortir du syndrome de Xéna la guerrière c'est se donner la possibilité d'être soi-même et réintégrer cette part féminine pour rétablir l'équilibre émotionnel.

Cela permet de se réapproprier l'énergie dépensée à se battre contre soi-même.

C'est ainsi que le champ de bataille laisse place au champ des possibles, et que l'âme agit (la magie).

Le combat s'arrête et dans les relations les « CONS-BAS » s'éloignent.

L'équilibre de des forces complémentaires ( Yin/Yang) fait naître plus de stabilité intérieure. Elle ouvre la porte à l'introspection, à l' Amour de Soi et à la résilience.

La part féminine représente l'intériorité qui est le point de départ de toute création.

Le travail sur notre « for intérieur » permet de repartir dans l'action, aligné avec nos objectifs de vie (équilibre masculin/féminin).


Il est donc essentiel de revenir à sa part féminine, pour profiter du pouvoir de ce rééquilibrage et d'acceptation de Soi. Ainsi la Confiance en soi et l'Amour de soi renforce notre paix intérieure.


Le cœur peut alors s'ouvrir san crainte pour accueillir de nouvelles expériences et les bonnes personnes dans notre vie.

Cela permet de réapprendre à avancer sans béquille et plus sécurisée et plus forte.

Les larmes de joie remplacent les larmes de colère et l'on renaît à Soi-même.


Si vous aussi vous connaissez une Xéna la guerrière, permettez-lui de sauver sa peau en arrêtant ce combat éternel qui n'aboutira qu'à son autodestruction.


Le féminin est la clé du renouveau, rien ne peut naître sans la part (l'apport) du féminin.


Aujourd'hui mon engagement est d'accompagner les Xéna la guerrière (ces femmes et ces hommes) à lâcher les armes et se libérer de leurs chaînes pour gagner la paix mentale en toute sécurité.

A regagner l'énergie perdue à lutter contre soi-même et vivre une existence plus sereine.

Grâce à un accompagnement personnalisé et sincère mêlant coaching de vie, hypnose et cohérence cardiaque, sans passer par des années en thérapie.


Si vous aussi vous connaissez une Xéna la guerrière, permettez-lui de sauver sa peau en saisissant la main tendue.


A partager sans modération, merci pour elles.



Diane Dussert

Facilitatrice de changements

linksight.me/dianedussert













312 vues

Posts récents

Voir tout