• Di@Ne

L'impact psychologique des médias

Plus que d'habitude, les médias et particulièrement la télévision ont un impact puissant sur l'état émotionnel des ménages.






Une majorité de foyers français disposent d'au moins une télévision qui occupe généralement une place de choix au coeur de la pièce de vie.

On s'aperçoit que l'impact des programmes télévisuels est immense sur la vie du foyer, son état d'esprit et son organisation.


Usant de la stimulation de plusieurs de nos sens : l'ouïe et la vue en même temps.

Parfois même nous vivons aux rythmes des programmes préférés, nous nous disputons le choix du programme de la soirée et sans accès aux chaînes de la télévision la soirée est fichue ! ...

La télé, comme on la nomme familièrement, fait partie intégrante de la famille. Alors que cette relation nocive nous enchaîne et nous allienne dès le plus jeune âge...

Bébé nourri au sein des écrans


Dès le plus jeune âge certains parents choisissent de poster leur enfant devant la télé. C'est la nounou disponible à tout moment, sans contrainte. Elle devient même un outils éducatif alors que chaque matin l'enfant est bercé par les programmes et les publicités qu'il ingurgite passivement. Bombardé de sons perçants, de couleurs intenses, bébé n'a pas le choix que d'être stimulé et accroché à l'écran qui s'anime.

Cependant, n'oublions pas que certaines chaînes offrent plus de possibilités d'évolution que d'autres. La télévision permet aussi d'avoir accès à des programmes culturels et informatifs qui nous serait impossible sans elle.

Il peut être important de rappeler que les programmes télé sont des produits mercantiles, ils sont destinés à faire de l'argent.



Rappeler que même pendant des dessins-animés votre enfant est abreuvé de publicités qui lui sont destinées pour le manipuler inconsciemment dans ses désirs et ses besoins.


Ainsi, indirectement, les annonceurs arrivent à vous toucher en plein coeur...

atteindre votre portefeuille en passant par votre enfant !


" Mamaaaaan je veux çaaaa ?" au risque de subir une crise de nerf et un caprice divin !

Génération "zappeurs"


Des programmes proposés de plus en plus pauvres, des publicités de plus en plus nombreuses ... il devient très compliqué de visualiser un programme sans se faire agresser par les publicités ou un contenus inapproprié.





Un lundi soir à 21h, devant un programme familiale, une des présentatrices (et productrice : elle est donc impliquée dans son contenu) les plus en vogue du moment, blague librement en utilisant le terme de "nymphomane" à une heure de grande écoute.


Je me demande si il s'agit véritablement d'un contenu adapté à tout âge et à tous les niveaux de compréhension ? Quand certains en sont à l'apprentissage et sont de véritables éponge psychique ? Je m'interroge...


Comme les plantes nous avons besoin de nous cultiver pour grandir.


Il y a même une émission qui a pour titre " Le zapping".

Cela ne reflète- t-il pas la médiocrité des contenus qui nécessite de passer de l'un à l'autre pour rester dans l'intérêt ?

Le reflet aussi de générations qui n'arrive pas à se stabiliser, à se poser mentalement, à trouver de l'intérêt pour quelque chose, à s'ancrer dans le présent...

Je rencontre quasi systématiquement ces problématiques en cabinet.


Les mots créent notre réalité


Il est un principe commun à l'hypnose et au marketing (publicité),

c'est de raconter des histoires pour faire rentrer la personne dans un état particulier de conscience. Raconter d'une certaine manière, avec certaines techniques et certains mots pour pousser à agir, que la personne ait du mal à résister...

De cette histoire va se créer une sorte de réalité subjective dans l'esprit de celui qui écoute. Certains mots permettent de rentrer dans cet état de conscience modifié pour un but thérapeutique, puisqu'ils donnent accès aux émotions, et donc à la possible manipulation des comportements. A noter que le terme de manipulation peut être compris de manière positive ( un thérapeute vous manipule comme un Kiné) comme de manière négative ( la publicité de KINDER manipule votre parentalité ).


Qui n'a pas déjà salivé en regardant une pub de fast-food ou s'est tout simplement repris alors qu'il imaginait croquer dans ce hamburger juteux et goutu... STOP j'arrête les suggestions ;-)

De plus, il est intéressant d'étudier le vocabulaire employé par certains médias, surtout depuis le début de la crise sanitaire. L'on n'a pas encore conscience de l'impacte psychologique réel que vont avoir ces restrictions de liberté.



Durant la période de la crise sanitaire, plus qu'à tout autre moment, toutes les chaînes et journaux nous abreuvent d'informations par des mots d'une puissance négative inouïe.

Un lexique issue de la guerre, des catastrophes, des mots toujours à portée négative ainsi qu' une focalisation sur les évènements négatifs.



Cette focalisation devient extrêmement dangereuse pour les psychismes fragiles qui n'ont pas la possibilité ou la capacité de prendre du recul, d'appuyer sur OFF.

Vous arrosez une plante d'eau des égouts, cette plante ne grandira pas correctement et à moyen terme, sera malformée jusqu'à entraîner sa mort prématurée.


Nous fonctionnons de la même façon, le négatif nie notre humanité.

Les médias nous hypnotisent

Ainsi nous sommes inconsciemment hypnotisés par les mots martelés par les médias. Cette nourriture intellectuelle est mauvaise et sans "nutriment psychique".

AU même titre que la nourriture industrielle.



L'intégration par la répétition


A force de répétition, les mots employés créent notre réalité.

Notre réalité émotionnelle d'abord puis notre réalité comportementale et donc concrète par la ensuite.


Par exemple, La méthode Coué qui est une méthode positive est basée sur la répétition de mots de formules verbales positifs pour améliorer son état d'esprit et sa vie.


Et cela fonctionne bien évidemment dans l'autre sens. Le champ lexical de la guerre va donc créer en nous les même émotions que si nous vivions vraiment dans ce que nous imaginons être la guerre ( angoisses puissantes, sentiments de persécution, instabilité, insécurité...) ce qui va déclencher des comportements inappropriés ( irrationnels et dangereux )tel que dévaliser les supermarchés, retirer tout son argent des banques, etc.

Les dangers du confinement


Le fait est que notre liberté de mouvement soit fortement restreinte, cela représente un risque majeure pour la survivance de la liberté de penser.

La liberté d'expression, la liberté de créer, d'avoir accès aux créations et à la nouveauté est muselée.

Il est à noter que c'est souvent ainsi de démarrent les dictatures... ( Russie, Chine, Pologne et j'en passe c'est une mode en ce moment !...)

L'idée est de comprendre que tout abus est néfaste, autant dans l'ouverture que dans la fermeture. Qu'il est nécessaire de trouver le juste milieu pour avoir un bon équilibre.

En cette période d'instabilité et de trouble,

la peur fait que l'on se raccroche plus facilement à des idées et des opinions sans forcément chercher à les vérifier.


Cela nous rassure d'avoir une information rapidement. Nous ne prenons pas le temps de vérifier si d'autres points de vue existent et s'ils pourraient nous apporter quelque chose de neuf.

Lorsque les émotions nous gouvernent nous ne pouvons être en sécurité car l'émotion est une énergie et par essence elle est instable et mouvante.



Le danger est d'être dans l'abus de médias, se contenter de la même chaîne qui offre toujours le même point de vue.

Le danger c'est de rester passif et de se laisser hypnotiser par les mots et les maux que l'on nous déverse aux moments les plus opportuns.

Le danger c'est de laisser les enfants, en pleine construction psychique être abreuvé au sein de la télé.


Le danger c'est de croire tout ce qu'on vous dit sans chercher à vérifier, juste parce que ça vous conforte dans votre opinion.

Le danger c'est de considérer la télévision et les réseaux sociaux comme seul point d'information et de divertissement.

Moralité.

Après avoir lu cet article vous ressentez possiblement des émotions particulières...

Peut être pouvez-vous ressentir que cela crée et anime quelque chose en vous.


C'est bien la démonstration que les mots font naître en nous une réalité subjective, qui peut être aussi destructrice que constructive. A vous de choisir :)




Merci pour votre lecture, prenez soin de vous et de votre esprit. :-)

A bientôt

Di@ne.

LA NEWSLETTER POUR GARDER L'ESPRIT OUVERT

Inscrivez-vous pour recevoir mes articles et outils de développement personnel gratuitement :

RESTONS EN CONTACT

06.87.84.47.07

Lyon : 102, rue Bossuet 69006 

Villefranche : 284, rue Jean-Michel Savigny 69400

Téléconsultation:  Skype, Whatsapp, Messenger 

Liens utiles

  • Facebook
  • YouTube

©2020 by Diane Dussert Créatrice de changements.